Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Retour sur : La journée découverte du Houblon du 16 juillet dernier

Retour sur : La journée découverte du Houblon du 16 juillet dernier

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une trentaine de personnes, techniciens, agriculteurs ou même brasseurs, ont participé à la matinée technique pour découvrir la culture du houblon en Agriculture Biologique le 16 juillet dernier au lycée agricole de Ste Livrade sur Lot (47) organisée par les Chambres d’agriculture de Dordogne et du Lot-et-Garonne et animée par l’entreprise Hopen Terre de Houblon.

Depuis 2018, une houblonnière expérimentale, contenant 15 variétés différentes de houblon, a été installée sur une parcelle de 1 ha du lycée agricole.
L’objectif est de suivre le comportement des différentes variétés par rapport au contexte pédo-climatique du Sud Ouest (ravageurs et maladies : oïdium, mildiou...). Les variétés ont été sélectionnées pour leurs caractéristiques gustatives et aromatiques. A l’origine de ce projet, ce sont deux jeunes ingénieures agronomes d’Agro Paris Tech, Fanny Madrid et Lucie Le Bouteiller, qui ont créé leur entreprise, Hopen Terre de Houblon, pour relancer et relocaliser la culture de houblon dans le Sud-Ouest de la France, car actuellement 80% du houblon utilisé par les brasseurs est importé. Elles aident les porteurs de projet sur le plan technique et économique à mettre en place un atelier de houblon sur leur exploitation et, travaillent aussi sur la commercialisation des plants de houblon et la transformation et la vente de pellets de houblons directement utilisables par les brasseurs.

Le houblon est une culture pérenne qui reste en place au moins pour vingt ans. La structure qui supportera les lianes doit être installée avant la plantation. Pour cela, des poteaux de 8 mètres sont enfoncé dans un mètre de sol, des câbles sont installés transversalement et des ficelles, en fibre de coco, sont suspendues depuis les câbles en hauteur jusqu’au sol. Lucie et Fanny recommandent l’implantation de cette culture sur des parcelles à surface relativement plane.

Le rhizome peut s’implanter à deux périodes de l’année : à l’automne (en octobre-novembre) ou au printemps (de mars jusqu’à mi-mai). Durant la première quinzaine de mai, les six meilleures pousses de chaque plant qui sortent du sol sont mises au fil en enroulant les lianes sur deux ficelles (3 lianes par ficelles). Les lianes croissent jusqu’à la floraison fin juin.

Plusieurs buttages sont nécessaires pour recouvrir les jeunes pousses et contenir l’enherbement à proximité des lianes. Après la floraison, les fleurs se transforment en cônes. La récolte a lieu de mi-août à mi-septembre, en fonction des variétés mais aussi des conditions climatiques. Les lianes sont coupées au ras du sol et chargées sur une remorque. A l’aide d’une trieuse, les cônes de houblon sont séparés des lianes. Après la récolte, les cônes doivent être séchés très rapidement et à des températures inférieures à 60°C pour conserver la qualité aromatique des cônes. La plante va rentrer en dormance pendant l’hiver jusqu’au retour de la chaleur et au rallongement de la longueur des jours au printemps suivant. La plante devra être taillée avant qu’elle ne repousse pour éliminer les lianes de l’année précédentes et limiter l’expansion horizontale. La plante supporte le gel puisque le rhizome situé sous terre reste protégé, par contre elle est gourmande en azote et apprécie les sols drainants et profonds.

Parmi les bioagresseurs, le houblon peut être sensible au mildiou et à l’oïdium en fonction des conditions climatiques et aux pucerons et araignées rouges. Une récolte de cônes de houblons peut se faire dès la première année et atteindre jusqu’à 20% de rendement. Le houblon sera en pleine production à partir de la troisième ou quatrième année après la plantation. Pour une gestion sanitaire optimale de la parcelle et compte tenu des coûts d’implantation de cette culture et, Fanny et Lucie recommandent d’implanter seulement 3 ou 4 variétés différentes sur une surface entre 2 et 5 ha pour une même exploitation.
Pour sécuriser la production et les rendements, l’irrigation sera nécessaire car la majorité des besoins en eau de la plante ont lieu en juin et juillet.

La mise en place d’un atelier de houblon sur son exploitation peut être intéressante pour diversifier ses cultures. Elle nécessite des investissements élevés à l’implantation avec la mise en place de la structure de support du houblon et le retour sur investissement se fera à partir de la septième année. En raison de la forte demande en houblon bio, les prix du houblon sont élevés. Hopen travaille en collaboration avec plusieurs partenaires (Chambre d’agriculture 47, FD CUMA, Bordeaux Sciences Agro, pépinière Martillac, lycée agricole de Ste Livrade sur Lot, la pépinière d’entreprise Agrinov) dans le cadre d’un PEI (Partenariat Européen pour l’Innovation) afin d’améliorer les conditions de production du houblon.

     


Contacts : Fanny Madrid Co-fondatrice HOPENTerre de Houblon
Tél : +33647930619 - fanny@hopenhoublon.fr
Lucie Le bouteiller co-fondatrice HOPEN
Terre de Houblon
Tél : 07 86 49 41 54 - lucie@hopenhoublon.fr